Accueil » Le code moral du hacker

LE CODE MORAL DU HACKER

 

Soyez éthique , transparent et honnête

Éthique signifie moral, bon et juste, si vous hésitez entre deux options préférez celle qui sera bénéfique à la société. Soyez transparent : dites ce que vous allez faire et faîtes le.

 

N'enfreignez pas la loi

 

Suivez les lois qui vous gouvernent, vous et vos activités.

 

Obtenez des autorisations

 

Si un ami ou une société vous demande de tester les vulnérabilité de son site internet, passez un accord écrit et officialisez le.

 

Traitez les informations que vous trouvez en toute confidentialité

 

Vous ne devez pas divulguer d'informations sensibles sans autorisations du propriétaire.

 

Ne causez de tort à personne

 

Certains outils utilisés par les hackers endommagent les systèmes ciblés, connaissez bien les outils avant de les utiliser et privilégiez toujours leur utilisation en mode le moins agressif possible. Si vous faites planter le serveur d'un site de e.commerce, imaginez les conséquences financières pour la cible comme pour ses clients.

Depuis la crise du coronavirus le nombre d'attaque des hôpitaux avec demande de rançon a explosé, on ne peut pas tolérer ce genre d'agissement.

 

Pour résumer

 

L'éthique du hacker, son rapport au travail, au temps ou à l'argent sont fondés sur la passion, le plaisir, le partage et le respect.

 


LE CAS EDWARD SNOWDEN :

Edward Snowden, le lanceur d'alerte le plus célèbre de l'histoire est à la tête de la découverte d'un programme de surveillance de masse du gouvernement américain. Il découvre, alors qu'il est engagé à la CIA pour ses dons de hacker, que la NSA à mis en place un immense programme de surveillance des communications. Le jeune américain a mis en garde le monde entier contre des programmes de surveillance en ligne comme PRISM ou XKeyscore, ce dernier est créé par la NSA elle-même. Ce programme est alors utilisé par les services de renseignement de plusieurs pays, surnommés les "Five Eyes", les services britanniques, australiens, américains, canadiens et néo-zélandais.


Depuis qu'il a lancé l'alerte Edward Snowden vit en exile hors des Etats-Unis, il vit en Russie qui lui a accordé l'asile politique.

 

Avec Snowden se pose la question de la limite du hacking éthique, au départ Snowden pourtant patriote au point de s'engager volontairement dans l'armée américaine puis recruté pour ses qualités d'informaticien finit par dénoncer la NSA au prix d'un exile qui va changer sa vie à tout jamais.

Alors est-il un traître ou un héro ? Est-il un Balck Hat ou un White Hat ?

Est-il un hacker ou un cybercriminel ?

 

Cet exemple montre les limites de "l’éthique" du  hacker et montre à quel point le code moral peut être important et qu'il correspond plutôt à toute  une philosophie.